Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Energie solaire

Envoyé par michelB 
Energie solaire
jeudi 15 décembre 2016 09:26:17
En utilisant les données des 2 sites ci-dessous, j'ai cru pouvoir conclure que les besoins mondiaux en énergie (8 Gtep en 2006) pourraient être assurés à 100% par des panneaux photovoltaiques (de rendement environ 33%), lesquels couvriraient "seulement" 1,4% des terres émergées (148 millions de km2), soit 2*10!12 m2 de panneaux solaires. (J'espère ne pas avoir fait d'erreur grossière...).
- Une telle réalisation serait-elle aberrante, économiquement ou socialement, même si elle semble possible "sur le papier" ?
- Y aurait-il alors une conséquence favorable sur la température au sol, en constatant qu'une partie de l'énergie thermique du soleil serait -momentanément- convertie préalablement en énergie électrique ?

[wikipedia.org]

[www.cnrs.fr]

Merci par avance de votre réponse
Re: Energie solaire
vendredi 30 décembre 2016 10:38:52
Bonjour
On trouve l'essentiel des calculs nécessaires sur Wikipedia à l'adresse :
[wikipedia.org]
Pour répondre aux questions posées, il faut commencer par une remarque importante : le calcul est fait en moyenne annuelle et sur toute la Terre ; mais comme on ne sait pas stocker l'énergie électrique il faudrait la transporter d'un bout à l'autre de la planète, ce qui est difficile.De plus les régions qui consomment le plus ne sont pas les plus ensoleillées, ce qui aggrave encore la difficulté.
L'influence sur le climat de la Terre devrait être du second ordre, puisque l'énergie est "immédiatement" dissipée sous forme de chaleur. Il reste que l'on va modifier l'albédo des régions où sont installés les panneaux solaires et que l'on va réchauffer les régions les plus consommatrices. Mais c'est négligeable pour la température moyenne de la Terre, même si localement on pourrait (en couvrant de très grandes surfaces de panneaux solaires) avoir un effet perceptible : couvrir le Sahara de panneaux solaires modifierait son climat, mais c'est une hypothèse absurde.
La part de la consommation mondiale d'énergie est 1/11 500 de l'énergie solaire absorbée par la surface terrestre ; il paraît donc difficile de modifier sensiblement le bilan thermique de la Terre.
C'est la raison pour laquelle on ne parle jamais de cet effet dans les questions de réchauffement climatique, mais seulement de la modification de l'effet de serre.
La proposition faite sera peut-être réalisable lorsque l'on saura stocker l'énergie électrique.
Rouye
Re: Energie solaire
lundi 2 janvier 2017 21:47:59
Bonjour,

la réponse de Sébastien / Rouye me semble très pertinente.

Pour compléter, je dirais que l'énergie thermique dégagée par la combustion des énergies fossiles n'a que très peu d'impact à l'échelle globale, elle joue néanmoins un (petit) rôle là où la population est concentrée (phénomène aussi connu sous le nom d'îlot de chaleur). On peut donc imaginer que les modifications du climat induites par une très grosse couverture de la surface par des panneaux solaires seraient un peu plus élevées (modification de l'albédo, prise en compte du chauffage des panneaux) mais resteraient faibles.

Et effectivement, assurer tous les besoins en énergie par le solaire (ou une combinaison de solaire et d'éolien) nécessiterait 1/ de résoudre le problème du stockage de l'électricité ou d'voir des grilles à une échelle au moins continentale pour que le besoin de stockage soit moindre et 2/ d'électrifier tous les usages finaux de l'énergie (chauffage, transport, ...). Pas facile, mais pas forcément impossible à échéance 2050.

Amicalement,

Olivier
Re: Energie solaire
mardi 3 janvier 2017 16:53:23
Merci de vos réponses, tout à fait convergentes... mais alors pour moi le mystère s'épaissit ! Car si la solution photovoltaïque n'est pas bonne - pourtant en théorie réalisable, et sans carbone ni nucléaire - pourquoi ne présente-t'on que l'électrique comme avenir, y compris pour beaucoup d'autres énergies renouvelables (éolien, marée-motricité...), cependant que l'énergie nucléaire, elle seule, échapperait au problème du stockage, et / ou du transport de cette électricité ?
Accessoirement, l'éolien à grande échelle n'aurait-il pas d'influence sur le régime des vents ?
J'imagine alors que la seule bonne réponse est la diversification... mais, surtout, la diminution de nos besoins en énergie ?